Sélectionner une page

Sacrée vallée !

On fait une pause dans les photos de ruines et de vieilles pierres, mais on sait que vous aimez beaucoup les leçons d’histoire, donc on y reviendra vite !

Voici un pêle-mêle de tout ce que nous avons vu dans les environs de Cusco et la vallée sacrée, vous y trouverez entre autre :

  • le marché artisanal de Pisac et ses élevages de cuy dans des petits châteaux
  • un refuge pour animaux et ses condors majestueux
  • le marché artisanal de Chinchero haut en couleurs
  • les bassins salins en terrasses de Maras
  • des taureaux sur les toits des maisons !
  • les bains d’eau chaude de Sicuani

et plein d’autres petites choses…

Jungle speed

Pour rallier Cusco depuis Puno, il y a la route directe, et puis il y a la route indirecte. Avec nos 4 roues et notre soif de découverte, le choix a été vite vu, surtout que Pepe nous l’avait suggéré : nous allions donc quitter la terre des lamas et alpagas, pour descendre côté Amazonie et enfin tout remonter par la suite ! Pourquoi faire simple ?
Après une halte pour la nuit dans un hôtel douteux, où l’on partage la salle de bain avec les cochons, on a entamé la route par l’ascension d’un col à 4873m ! La Toyota a montré quelques signes de faiblesse, je suppose qu’elle aura compris que la fumée de gazole c’est mauvais pour le souffle.
Quand on ne peut plus monter, et bien il faut redescendre ! Plus de 4000m de descente par une route en lacets, et plongeant dans des vallées où l’on a vu évoluer une végétation de plus en plus abondante et variée. Malgré la grisaille, ça valait le détour !!
La route, parfois goudronnée, parfois réduite à une piste en terre, en cette saison pluvieuse, nous a offert quelques surprises : des éboulis de terre par-ci par-là, mais aussi de la grosse caillasse qu’ils déblaient devant nous à la pelleteuse ! signe que l’éboulement a dû se produire peu auparavant… il nous a également fallu traverser des torrents dévalant la montagne et passant par dessus la chaussée – un simple ru en saison sèche ne justifiant pas la construction d’un pont !
A plus d’une occasion, nous avons savouré les 4 grosses roues motrices montées sur de bons amortisseurs !
Nous avons fait halte dans la première ville, Mazuko – à consonance japonaise – dans les terres perdues des chercheurs d’or… ou pas loin. A en juger par la quantité d’acheteurs et de magasin de matériel, il n’y a pas grand chose d’autre à faire dans le coin.
Le lendemain, une longue montée nous attendait, pour rejoindre de nouveau les hauts plateaux, ses troupeaux d’alpagas et de bergères en tenue traditionnelle. Mais surtout, on approchait de Cusco, la capitale Inca et ses merveilles !

Et nous traversâmes l’Altiplano

Traverser les paysages péruviens en voiture, c’est à chaque fois une surprise au virage. Pour nos amis, l’occasion de découvrir de vastes panoramas pittoresques et variés, et de rencontrer la gracieuse faune des camélidés andins, j’ai nommé : la vigogne !
Comme nous avons apprécié la liberté de nous arrêter toutes les dix minutes! Au prétexte d’un cliché immanquable, ou d’une pause pique-nique… C’est vrai qu’à ce rythme, nous avons mis deux fois plus de temps pour arriver à destination, à Puno, mais nous avons profité dix fois plus !

3 minutes de Colombie

La voici, la voilà, la synthèse du mois passé avec Bast et Ju en Colombie ! Au début, j’avais plus de 160 séquences (entre celles de Bast et Ju et les nôtres) à trier, et condenser en 3 minutes !
J’étais évidemment un peu frustrée au montage, puisque je ne pouvais pas tout utiliser, dont des très bons moments filmés… Mais finalement, le résultat vaut bien un clip de Lana Del Rey sans la bouche en knackis ! J’espère que vous aimerez !