Sélectionner une page

Valparaiso, ou « Valpo » pour les intimes, fut la première étape de nos vacances de 15 jours au Chili. On mourait d’envie depuis longtemps de découvrir cette ville, qui avait quand-même terminée finaliste avec Arequipa dans la liste des lieux où nous voulions vivre ! Et franchement, elle nous a tellement enchantés, qu’on se demanderait presque si on ne pourrait pas rempiler pour une nouvelle vie au Chili !

D’autant plus qu’on adore toujours autant les chiliens, encore une fois, nous sommes tombés sur des amours, Luis et Nany, les propriétaires de la pension très familiale (hotel Patagonia) où nous avons établi notre camp pendant 3 jours. On s’est fait chouchouter comme jamais !

Valpo, a un petit quelque chose en plus, c’est indéniable… Déjà, sa construction est singulière : l’immense quartier longeant la baie, qu’on appelle « El Plan », parce que c’est la seule surface plate de la cité, menant à un impressionnant port marchand.
Le tout dominé par les quelques 45 collines sur lesquelles sont accrochées ces fameuses maisons colorées.
Mais encore une fois, ce qui fait la particularité d’un endroit, ce sont ses habitants, et là, les Porteños (comme on les appelle en espagnol) sont carrément expressifs dans le style créatif ! En témoigne l’art urbain, omniprésent sur les murs de leurs maisons: du simple tag aux fresques surdimensionnées, c’est un vaste musée d’art contemporain à ciel ouvert que l’on découvre en déambulant dans les rues étroites, escaliers et autres passages de Valpo.

94% des habitants vivent sur les cerros, dont la plupart sont des quartiers très pauvres, mais toujours colorés ! A contrario, certaines de ces collines sont particulièrement prisées des artistes, comme par exemple cerro Concepción ou cerro Alegre, qui ont sérieusement tendance à se « bobo-iser », avec des bars et hôtels à la mode, boutiques conceptuelles, et galeries d’artistes.
Ajoutons à tout ce charme, un moyen de transport original pour accéder à ces joyeux quartiers perchés : le funiculaire-ascenseur. Construits vers la fin du 19ème-début 20ème siècle, et fonctionnant initialement à la vapeur, 15 d’entre eux sont encore en service aujourd’hui sur les 28 existants.

Vous l’aurez compris, on ne savait plus où donner de la tête dans ce joli bazar, du coup, c’est en mode mitraille qu’on a passé ces 3 jours, nous retrouvant aujourd’hui avec plus de 600 clichés à trier. C’est pourquoi, on vous a préparé 2 articles sur Valparaiso, dont un spécial « grafs »… à voir au prochain épisode.

Recommandations

Excellente pension familiale

Hotel Patagonia
Huito 565, depto.4, Valparaiso
Chambre double + p’tit déj’ : 25 000 pesos
Tel : (32) 2215957

Boire un verre ou bien manger

Almacen nacional
Almirante Montt 402, Cerro Alegre, Valparaiso